jardiniere de passage

De l'expérience d'un jardin dans un passage de Paris.


Poster un commentaire

Comment pratiquer naturellement la permaculture et éclore dans les pages d’un livre…

Un précieux ouvrage pratique et sans prétention vient de sortir : Le guide de la permaculture urbaine – Balcon, cour, appartement, jardin… par Carine Mayo chez Terre Vivante, 14/04/2017. Retrouvez-y votre jardinière de passage à partir de la p.84!

ConseilExpert_BRF

Curieuse de la poussée de la permaculture dans le monde de la culture jardinière des néo-ruraux, j’ai effectué un jour un stage d’initiation, et j’en suis repartie fort perplexe : ce que l’on appelait permaculture, j’en pratiquais l’esprit dès le commencement !

Dès le début, mon approche du jardin pour le passage serait le reflet de ma manière d’être au monde. Voici ce que j’écrivais en 2014 :

Je voyais bien le sens que je voulais donner au jardin. Il intègrerait ma sensibilité à la nature sauvage et aux approches écologiques tout en tenant compte de l’idée commune d’un jardin. Il représenterait aussi ma manière d’être au monde, ma manière de jardiner modestement la société au quotidien sur les lieux où je passe. Une apprentie jardinière qui s’efforce de cultiver en douceur le terrain pour le respect de l’homme et de son environnement : curieuse de la diversité, sensible à l’authenticité, ouverte à l’expression de chacun et patiente pour l’enracinement. Jardinière de passage…. Une expérience de vie globale. »

Depuis, cette approche se poursuit dans le jardin du passage et, au delà, dans l’association Pépins production, qui accompagne de manière responsable et circulaire le processus de végétalisation en ville, en installant des pépinières de quartier dans paris pour produire des jeunes plants rustiques et diversifiés en y associant les habitants.

La permaculture, de la définition à la pratique….

« Inventé par deux australiens, Bill Mollison et David Holmgren, dans les années 1970 (…), la permaculture n’est pas un ensemble de techniques, mais une manière d’appréhender le monde qui peut s’appliquer à de nombreux domaines. Cette démarche repose sur une éthique composée de trois piliers : prendre soin de la terre, prendre soin des humains, partager équitablement les ressources et les récoltes » In Le guide de la permaculture urbaine – Balcon, cour, appartement, jardin…, paru chez Terre Vivante, avril 217. Dans cet ouvrage, Carine Mayo rassemble avec simplicité et esprit pratique, les initiatives en ville qui marchent parce qu’elles intègrent à la fois l’envie d’adopter un mode de vie plus écologique, de manger des produits sains et d’embellir son quotidien et de tisser du lien avec son entourage. Le récit des expériences et le carnet pratique mettent à l’aise : ils fourmillent d’exemples et de conseils pour donner à chacun l’envie de s’essayer.

De mon point de vue, jardiner en permaculture, au-delà des conseils pratiques, c’est : convoquer son bon sens, les souvenirs du jardin de son enfance ou le récit des grands-parents, l’observation de la nature, la rencontre avec d’autres expériences jardinières, tout cela dans une sobriété respectueuse de l’environnement. Sans compter que jardiner en permaculture, c’est aussi être à l’écoute des pratiques d’antan. Des pratiques mises au rebut par l’agriculture intensive des années 1960, alors boostée par l’engouement pour les substituts chimiques. La permaculture n’invente rien. Elle invite à se reconnecter avec les pratiques d’hier qui se revisitent avec les connaissances scientifiques d’aujourd’hui, dans une économie de moyens qui intègre une vision globale des différents éléments du jardin et de son environnement. 
Enfin, jardiner en permaculture, ce n’est pas plaquer des techniques dites de permaculture (lasagnes, buttes, culture à la verticale…), mais bien créer les conditions d’un foisonnement de vie végétale à partir des caractéristiques de son propre terrain (balcon, jardin d’ombre ou de terre pauvre, etc…).

passage avril 2017.jpg

Jardin du passage, avril 2017

…Bientôt, des nouvelles du jardin du passage !


Poster un commentaire

Un « coup de pousse » à Pépins production avant le 28 janvier…

Je vous ai déjà parlé de Pépins production….

170120_pp_ulule_cleome

L’association à laquelle je participe au développement lance sa première campagne de financement participatif qui se termine le 28 janvier.

94% du financement est déjà assuré grâce à plus de 130 contributeurs !  Pépins production a même eu sa minute sur France Inter dans CO2 mon amour  du 21/01 (autour de la 36è minute!). Le 28 janvier, le carrosse des promesses pourrait se transformer en citrouille si nous n’atteignons pas les 100% (ce qui en soit n’est certes pas un drame pour les jardiniers qui sauraient en ressemer les graines).

C’est la dernière ligne droite : il n’est pas trop tard pour nous donner un bon « coup de pousse » !

pepinsprodulule

Qui sommes nous ?
L’objectif de Pépins production basée à Paris est d’accompagner de manière responsable le processus de végétalisation en ville, au tout début du cycle de la plante.

Pour cela, on développe des Pépinières de quartier dans Paris, où l’on produit de jeunes plantes rustiques et diversifiées avec et pour les habitants du quartier.

On y sème des graines reproductibles, on y bouture et multiplie des plantes vivaces dans du substrat issu des déchets de la ville. Et puis on prend le temps de se rencontrer et d’échanger des outils et des connaissances.

Puis vient le printemps, et nos jeunes plants sont dispersés par nos adhérents sur les rebords de fenêtre, au pied des arbres pour faire de la ville un jardin…. C’est à la fois poétique, écologique et aussi économique. Car c’est une vraie filière de production locale responsable et circulaire que l’on veut créer, tout en éveillant à la formidable variété du monde végétal.

A quoi sert la campagne et comment fonctionne-t-elle ?

Nous avons choisi de concevoir cette campagne comme une campagne de préventes avec des contreparties qui ont été dimensionnées à un juste prix.  Elle permettra ainsi à Pépins production de pré-financer une partie de sa deuxième saison de production (comme le principe d’une AMAP) et d’investir pour le développement de ses pépinières de quartier.

Alors, aidez-nous à faire pousser des plantes et du lien en plein cœur de Paris et participez à la campagne sur Ulule jusqu’au 28 janvier !

– Pré-commandez vos plants pour vos terrasses jardinières, ou celle de vos amis,
– ou faites
un don,
– ou relayez  notre campagne auprès de vos connaissances et sur les réseaux sociaux  !

Votre coup de pouce pour une belle pousse, c’est par ici :
https://fr.ulule.com/pepins-production

MERCI !

170120_pp_ulule_basilic

 


Poster un commentaire

Dès demain : faîtes naître un jardin dans la rue…

Avis aux bricoleurs, jardiniers et bonnes volontés !

Jardin en construction : jeunes pousses de pépins prod à la conquête de Paris

A deux pas du jardin du passage et de la place clichy, demain, un autre jardin des possibles va émerger en pleine rue.

Ce jardin posé dans une rue de pavés, à l’initiative d’un collectif d’habitants issus de plusieurs copropriétés, annonce l’émergence d’un esprit de quartier.
Ce jardin conseillé et réalisé avec et par Pépins production, l’association qui crée des Pépinières de quartier dans Paris (dont je participe au développement), offre l’espérance d’une biodiversité stimulée.
Ce jardin construit avec nos mains, notre enthousiasme, notre envie de partager et transmettre, est dessiné par des plantes produites en Ile de France et de manière responsable.
Ce jardin sera aussi un lieu de multiplication des végétaux, comme une autre petite pépinière en plein Paris, dans l’esprit du projet porté par Pépins production.

Ce jardin voit le jour grâce au financement de la mairie du 18ème arrondissement dans le cadre de son opération « Végétalisons le 18è ! »

Près de 60 contenants à assembler, à habiller de bois et de treilles, à combler de plantes produites en Ile de France et de manière responsable. Un beau défi !

Deux week-ends de chantier : 29/30 octobre et 5/6 novembre // face au 13 rue Capron, Paris 18è

Le chantier réunira habitants du quartier, sympathisants et adhérents de Pépins Productions.
Vous aussi, venez participez, nous encourager ou seulement regarder.

> Samedi et dimanche 29/30 octobre de 10h à 17h : préparation du chantier, bricolage (découpes et assemblages des planches, peintures, treilles).
> Samedi et dimanche 6 novembre de 10h à 17h : installation des bacs, de la terre et des plantes sélectionnées par Pépins production
Outillage mais aussi cakes et gâteaux bienvenus !

pp_affiche-jardin-capron


Poster un commentaire

Descends ta jardinière, 2è édition !

Envie d’installer la nature à votre fenêtre ? J’ai ce qu’il vous faut !

Samedi 21 mai, « Descends ta jardinière » : venez passage de clichy préparer ou compléter votre petit jardin de fenêtre ou de pleine terre en puisant parmi l’étal des jeunes plants de Pépins production semés à Paris : fleurs et feuilles vivaces, petits légumes, aromatiques…  ou en partageant vos graines et vos trouvailles.

« Descends ta jardinière », c’est sur place ou à emporter. On garnit ses jardinières au calme sur les pavés du passage ou on vient faire son marché. N’oubliez pas d’adhérer dès maintenant à Pépins production sur hello asso. On vous attend nombreux !

Descends_ta_jardinière_mai16

 

Pot pourri de la première édition de « Descends ta jardinière »…. les jardinières dans la rue….

Diapositive1

 

…. Une 2ème chance le 22 mai à la Pépinière de Fleury (20 rue Le Vau, 20è)  pour La grande évasion de printemps : la dispersion des plants de printemps de notre pépinière, produits avec et pour les habitants lors de nos premières campagnes de semis, à l’occasion d’une vente festive aux habitants du quartier et aux parisiens !


1 commentaire

2. Rêve de plantes… trois pépinières + une

Suite de ma « Trilogie dans un jardin ».
Hiver – Début du printemps. Pendant le repos végétal, la jardinière se prend à rêver à demain : à penser le jardin, dans ses forces, ses faiblesses, ses manques, ses richesses…  C’est alors le temps du voyage pour rapporter du nouveau.

Douceur, pluie et soleil en alternance, un cocktail d’énergie pour la grande poussée végétale. Une envie folle de jardinage saisit les urbains comme les ruraux. Pas vous ? Vite, satisfaire son « besoin de fleurs », maintenant (même si ce n’est souvent pas encore leur moment).  Inconsciemment, se relier à la poussée printanière de vie. Répondre à cet appel-là est essentiel. Et pourtant il semble que l’on ne se rue plus dans les jardineries (Le Monde, 18 mars 2016, Les Français aiment le jardinage, pas les jardineries).

C’est peut-être qu’on a trouvé mieux : des pépinières tenues par des hommes et des femmes passionnés qui produisent artisanalement des plants rustiques, dans une approche soigneuse de l’environnement.

Moi je pars là-bas chercher des plantes et je reviens finalement avec le paysage où elles ont poussé, le jardin où elles ont grandi, la personnalité du jardinier qui les a multipliées puis élevées. Je reviens avec leur terroir, leur histoire. Alors j’installe les plantes dans le jardin. Elles deviennent miennes, mais elles viennent de quelque part. Cela change le regard.

Si possible, retenez vos envies de plantes et faites l’effort de rechercher autour de vous un petit producteur ou allez à sa rencontre sur les fêtes des plantes qui se déroulent en ce moment. Vous ne serez pas déçus ! Voici quelques unes de mes destinations de voyage : 

Morvan : Pépinière Le Jardin du Morvan de Thierry Denis

JardinduMorvan_Beauregard_AV

Pépinière Le Jardin du Morvan exposant à St Jean de Beauregard

Sur le chemin de mes explorations et de mes désirs de plantes à partager dans le passage, j’ai d’abord longtemps rêvé dans le catalogue de la Pépinière Le Jardin du Morvan de Thierry Denis. L’approche du catalogue de vivaces, est de faire entrer le lecteur-jardinier dans la richesse végétale non pas seulement par ses attraits, au risque d’échouer dans ses expériences, mais par le contexte de plantation. La plante vit, la plante n’est pas un objet. Alors le catalogue éveille à l’interaction des environnements qui influencent la croissance de la plante : sa localisation, mais surtout ses relations avec les autres végétaux. Le portrait des plantes y est très imagé, plein d’humour et traduit des années d’expériences à la rusticité avec et sur la terre du Morvan. … Après avoir usé les pages du catalogue, je me suis retrouvée, contre toute attente, au milieu de ses jeunes plants, sur le stand de vente de Jardin du Morvan à la Fête des plantes de Beauregard. Vous pourrez aussi m’y retrouver pendant les Journées des Plantes de Chantilly des 13, 14, 15 mai prochains !

Oise : Pépinière Jardin Clair Obscur

Jardin Clair Obscur à Parmain

Jardin Clair Obscur à Parmain

Au hasard d’une rencontre devenue amitié, j’ai été introduite il y a deux ans au charme discret de la Pépinière Jardin Clair Obscur à Parmain, dans l’Oise. Je vous en ai déjà parlé. Sur une pente douce, une vieille maison d’abord, qui cache un jardin de sauges, de fuchsia qui s’élève vers une lisière boisée. Trois petites serres abritent les collections gélives de Thierry, passionné de vivaces d’ici et de très loin. Le jardin émerveille par son étalement de longues floraisons et de senteurs, qui se superposent au fil des saisons. La sauge, qui s’y décline en mille situations,  est une espèce à découvrir et à essayer dans son jardin. Jardin Clair Obscur sera présent au 21è Marché aux plantes de Grisy-les-Plâtres dans le Vexin, le 24 avril prochain.

 Hauts de Seine : Pépinière Patrick Nicolas

Pepiniere_Patrick Nicolas_AV

Pépinière Patrick Nicolas à Meudon

Un matin de mars, j’ai découvert, sous une fine couche de neige, la Pépinière de Patrick Nicolas, à Meudon. Dans le dédale d’un petit quartier en pente non loin de la gare, le vieux portail vert s’ouvre sur un jardin de godets de vivaces posés à même le sol, d’où émerge une vieille maison. La production en bio de la quasi totalité des vivaces vise la sélection de plantes rustiques adaptées aux épreuves citadines, comme le stress hydrique imposé par un jardinier de balcon négligeant ou s’absentant souvent. Les sedums, sempervivums et les plantes grimpantes sont parmi ses spécialités. Il faudra y revenir au printemps…

 

 

 

Paris : Les Pépinières de quartier de Pépins production

Pepiniere Fleury_AV

La Cabane Fleury – Pépinière de Pépins production, Paris 20è

Ces jeunes pépinières-là ne sont pas des découvertes. Elles sont une création, fruit d’un engagement personnel, avec quatre autres porteurs de projet (Amélie, Loubliana, Blandine et Gabe), pour accompagner de manière responsable le processus de végétalisation à Paris, au tout début du cycle de la plante.

Par son activité associative de pépinière, unique à ce jour, au coeur de Paris, Pépins production produit depuis ce printemps de jeunes plantes (aromatiques, légumes, fleurs…) locales, bio, rustiques, très variées, au plus près et avec les habitants.

La Cabane Fleury ou la Nurserie des Grands Voisins sont les deux premières pépinières de quartier de Pépins production. Dans un square avec les habitants du quartier ou sur la terrasse d’un ancien hôpital avec des hébergés en précarité, Pépins production fait germer des jeunes plantes et de belles relations dans Paris. Ces deux lieux ont fait leurs portes ouvertes aux 48 heures de l’agriculture urbaine à Paris. Retour sur l’événement….

PP_Picto_apprentissageCurieux de nature, jardiniers, rejoignez Pépins production ! Choisissez parmi les deux formules d’adhésion, « Pépin le Bref » ou « Pépin le Grand », pour vous procurer des plantes 100% parisiennes, pour participer au semis de vos propres plantes ou seulement soutenir le projet !

Adhésion  en ligne sur hello asso ou, mieux, sur les deux pépinières de quartier. Venez nous visiter et repartez avec des plantes locales, bio et rustiques pour vos jardinières !

Prochaines bourses aux plantes « Pépins production » :
– samedi 21 mai 2016 à partir de 15h : Dans le passage,  « Descends ta jardinière, saison 2 »
– dimanche 22 mai : Cabane Fleury, square Fleury.

 

+++++++++++++++++++

Y aller :

Pépinière Jardin du Morvan de Thierry Denis :
Thierry Denis – Le Jardin du Morvan  – La Brosse – 58370 LAROCHEMILLAY
jardindumorvan@gmail.com
La vente par correspondance est assurée du 1er mars au 31 mai et du 1er septembre jusqu’à fin novembre, voir plus selon les conditions climatiques.

Jardin Clair Obscur :
6 rue des Belles Polles – 95620 Parmain – Tél : 01 34 73 10 40
Accès facile par le RER H depuis Gare du Nord – Gare l’Isle Adam Parmain.
Accueil les mercredi et samedi entre 14h et 19h30.

Pépinière Patrick Nicolas :
8 sentier du Clos Madame – 92190 Meudon – Tél : 01 45 34 09 27- Accessible en RER C Meudon Val Fleury ou Train SNCF depuis la gare Montparnasse. Ouvert tous les vendredi de 14h à 18h et les samedi de 10h à 18h.
pepiniere.patrick.nicolas@gmail.com

Pepins_logo_GRANDPépinières de quartier de Pépins production :
Cabane Fleury : Square Emmanuel Fleury, 40 rue Le Vau, Paris 20è // M (3)  Porte de Bagnolet / M (3 Bis) / (11) Porte des Lilas / T (3b) Adrienne Bolland M (4)
Nurserie des Grands Voisins : à l’ancien Hôpital St Vincent de Paul, Paris 14è // M (4) / (6) Denfert Rochereau

 


Poster un commentaire

Pépins production fait ses portes ouvertes ce we !

A l’occasion de l’arrivée du printemps, c’est la première fête de l’agriculture urbaine à Paris ce week-end. 48 heures organisées par la ville de Paris avec l’agence La Sauge pour découvrir et participer aux initiatives qui « lèvent » pour un Paris plus vert. Parmi ces initiatives, les deux premières pépinières de quartier de Pépins production (auxquelles je participe) se font mieux connaître en faisant leurs portes ouvertes !

Rendez-nous visite :
– Samedi 19 sur le site Les Grands Voisins, à l’ancien Hôpital St Vincent de Paul, Paris 14è : inauguration de la nouvelle pépinière // M (4) / (6) Denfert Rochereau
– Dimanche 20 à La Cabane Fleury, Square Emmanuel Fleury, 40 rue Le Vau, Paris 20è : accueil sur la pépinière-serre Fleury sortie de terre cet hiver, ateliers… // M (3)  Porte de Bagnolet / M (3 Bis) / (11) Porte des Lilas / T (3b) Adrienne Bolland M (4)

C’est quoi une pépinière de quartier ?  16-03-15 PP

 

Ci-dessous, voilà l’programme du we !

Pepins@48h


Et suivez-nous sur :
https://www.facebook.com/pepinsproduction/
http://www.pepinsproduction.fr/

 


3 Commentaires

Pépins production lauréat du budget participatif Paris 2015 !

PP_Picto_apprentissagePépins production en a séduit plus d’un : 11 356 !
… C’est plus précisément le nombre de Parisiens qui ont voté pour le projet « Cultiver en ville » au budget participatif Paris 2015 et dont les résultats du vote des Parisiens ont été dévoilés ce midi.

« Cultiver en ville » (qui mutualise des propositions d’habitants et collectifs dynamiques dont celui de Pépins production) figure parmi les 8 projets lauréats retenus pour « tout Paris » (sur les 10 annoncés initialement).

L’équipe des Pépins attend de connaître les modalités du déploiement et de la répartition du budget d’investissement de 2,3 millions d’euros sur les projets de « Cultiver en ville ». Nous vous tiendrons bien évidemment informés des suites concrètes données au vote des Parisiens sur notre projet de « Pépinières de Quartier ».

Un très grand merci à tous pour votre soutien !