jardiniere de passage

De l'expérience d'un jardin dans un passage de Paris.


Poster un commentaire

Une jardinière chez les Pompiers. Drôle de début pour un lancement !

Quel est donc le point commun entre ce 13 juillet, veille de fête nationale, veille d’ouverture de mon blog, et la caserne des pompiers de la rue Blanche ?

Un incendie ? Un bal ? Non, une vigne !

Cette belle vigne qui court, court, court le long du portail de la caserne des pompiers de la rue Blanche, qui enguirlande gentiment les portes de garage de ses rutilants camions rouges. Une vigne bien acclimatée, au pied de la butte, qui s’élance grimpante au dessus du sol, là, à quelques encablures de chez nous : une vigne locale à bouturer, voilà ce qu’il me faut pour le Passage !  Et je rêve déjà de la vigne s’étirant paresseusement sur toute la longueur de notre ruelle. Dans mon rêve, je ne suis pas bien sûre de distinguer beaucoup de grappes de raisin.

Cette belle caserne m’a toujours touchée. Non pour le prestige de ses uniformes, ni pour ses mécaniques rouges. Mais pour le charme de sa bâtisse ceinte d’un vert tendre volubile qui s’enroule en douceur autour de ces hommes du feu. La vigne, avant même de délivrer son précieux breuvage, semble vouloir apaiser de sa présence les stridentes sirènes et la dureté des situations auxquelles il faudra faire face. Ce lieu où l’on prend soin des hommes comme on prend soin de la terre, je comprends les origines de son beau pouvoir attachant. 

C’est que la tradition de cette vigne plus que centenaire est bien ancrée jusque sur les murs intérieurs du garage, ornés de belles fresques en trompe-l’oeil racontant des scènes de vendanges parisiennes. Ce n’est pas une urgence mais un événement culturel qui m’avait donné l’occasion de découvrir ces dessous. Jacques Weber y donnait en 2001 en ce décor une lecture théâtrale du « Roman de monsieur de Molière », un texte de l’auteur russe Mikhaïl Boulgakov dans le cadre de sa tournée « Paris en 20 lieux ». Faire venir le théâtre au public, dans ces espaces insolites de service public.

Me voilà donc, en cette semaine des préparatifs du Bal des pompiers, à me glisser sous la barrière rouge et à m’adresser à l’officier de permanence. Tout de suite, je désamorce l’urgence, bien sûr. Une bouture de vigne ? Entre deux appels téléphoniques et un « affirmatif », l’objet de ma demande le laisse d’abord sans réponse. Une paire de ciseaux, et je me hisse vers de belles et longues pousses déjà ligneuses qui cherchent vainement dans le vide un appui pour poursuivre leur course. Clic, clac, je repars avec sur mon épaule deux longues tiges feuillues et bien fournies en yeux (ce qu’il faut pour réussir une bouture d’après les bons conseils jardiniers)….  Arrivée au Passage je les taille et les plante direct dans le bac potager bien riche en substrat… M’enfin ce n’est pas dit que, là bas, à la caserne, ils ne me revoient pas…. Ce sera toujours un plaisir de venir faire une petite coupe à la vigne des pompiers ! Sinon, je pourrai toujours explorer les vignes de Montmartre.


Poster un commentaire

Inventaire botanique printemps 2014

Mes grandes manœuvres printanières….

Le jardin est entre mes mains depuis la fin de l’automne. Je ne veux pas perdre une seconde, autrement dit : à l’échelle du cycle végétal, je ne veux pas perdre un printemps ! Et je découvre comme le jardinier ressent vivement l’urgence du temps….

Mois d’hiver : repos physique du jardinier, temps d’une autre exploration. Navigation dans des livres, des revues, sur la grande toile.

Avril : on ne se découvre pas d’un fil, mais on met son nez dehors… rencontres avec des professionnels ou amateurs des jardins, dans des foires emblématiques de plantes du printemps ou lors de rencontres de quartier. Je fabrique ma petite trame verte (j’y reviendrai) et j’enrichis considérablement mon vocabulaire botanique.

Mai bouchées doubles ! C’est le mois des grandes plantations. Il fallait rattraper le temps perdu à attendre, depuis l’automne, la venue du pépiniériste de départ avec les plantes structurantes complémentaires ou remplaçantes après l’extinction prématurée de certains végétaux. J’attendais avec impatience ces plantes pour compléter les bacs avec graines, petits plants, glanés au fil de mes découvertes.

Juin est marqué par la participation et l’intérêt croissant des habitants du passage qui s’investissent de plus en plus en m’apportant pots, boutures, graines. La jardinière et les habitants se sont apprivoisés. A noter, la construction d’un bac potager en palette recyclée avec des habitants et l’arrivée très attendue de la glycine de chine « blue sapphire ».

Voici le catalogue printanier des plantes installées au printemps (entre acquisitions et dons ou boutures) : Objectif diversité !
Cf. mon projet pour le Jardin
qui présente l’esprit de mon approche

Acquisitions

Avril 2014 :
Impatiens nouvelle Guinée (6)
Fuschia Alice Hoffman (1)
Ciboulette AB (1)
Sariette commune (1)
Anémone pulsatile (1)
Pervenche mineure (1)
Campanule (1)
Euphorbe (1)
Heuchère (2)
Camomille dorée ou Tanacetum parthenium aureum (1)
Hélichrysum italicum (1)

Mai 2014
Farfugium japonicum (1)
Corydalis omeiensis (2)
Aster divaricatus (2)
Strobilanthes attenuata subsp nepalensis (1)
Fatsia japonica spider web (1)
Pieris Forest Flame (1)
Clématis integrafolia blue ribbon (1)
Thalictrum delavayi Ankum (1)
Thalictrum superbe (1)
Thalictrum splendide white (1)
Fougère Dryopteris erythrosa (1)
Fougère Dryopteris filix-mas cristata the king (1)
Choisia Ternata Sundance (3)
Romarinus officinalis prostratus (1)
Laurier tin (1)
Millepertuis magical beauty (1)
Millepertuis magical sunshine (1)
Céanothe thyrsiflorus (1)
Palmier chanvre Thrachicarpus fortunei (1)
Glycine floribunda blanche (1)
Capillaire du Canada (1) Adiantum ped. Imbricatum
Mara des bois (6)
Fraisier grimpant (1)
Pied de rhubarbe (1)
Capucine géante (1 sachet graines)
Lavande officinale (1)
Groseiller John Coeur Van (1)
Framboisier héritage (1)
Mûre des jardins Smoothsten (1)
Tomate cerises poire jaune (1)
Tomate cerises rouge (1)
Tomate noire de Crimée (1)
Tomate green zébra (1)
Oseille vivace (1)
Lobelia bleu (1)
Euphorbe Diamond Frost (1)

Juin 2014 :
Wisteria sinensis ‘Blue Sapphire’

Boutures, dons, trocs  :

Avril 2014
Muguet (prélèvement jardin Melun)
Jonquilles (prélèvement jardin Melun)
3 marrons germant (ramassés dans le jardin du château de Fontainebleau).
Bugle terrestre.

Mai 2014
Jasmin
Grenadier nain
Cerfeuil musqué
Coloquintes ou courges (4 plants)
Epervières orangées (plant)
Angélique
Lamier jaune panaché – Lamium galeobdolon (prélèvement jardin du Tréport)
Menthe (prélèvement jardin de Melun)
Mélisse (prélèvement jardin de Pontault Combault)
Lierre
Eupatoire chocolaté (troc des plantes 2014 jardin privé Du côté des Roches brunes, sentier des jasmins, Montreuil)
Consoude (troc des plantes Montreuil 2014 jardin privé sentier des jasmins)
Oxalis (collection d’un habitant du passage)
Tubercule de Dahlia (collection d’un habitant du passage)
Sedums : joubardes…. (collection d’un habitant du passage)
Menthe poivrée
Lavande papillon Lavandula stoechas
Hélichrysum italicum (1)


Poster un commentaire

Inventaire botanique automne 2013

Mes premières plantations (fin novembre, début décembre) avant la venue prévisionnelle des grands froids :

Apporter de la lumière au cœur de l’hiver avec l’éparpillement de pensées jaunes, oranges, blanches… Préparer l’étonnement du printemps par l’enfouissement de bulbes qui surgiront de la terre par surprise. Bienfaisante hibernation de la mémoire dans la dormance de l’hiver pour un émerveillement printanier garanti  !

 

120 pensées
Anémones Blanda Blue Shade
Anémones japonaises Charme de Septembre
Erythronium Tuol.Pagoda ou Lis des Bois
Primevère Veris
Crocus Botaniques
Ornithogalum nutans
Bulbes de tulipes botaniques
Heuchères